Home page

Envie d'en savoir plus ?

Téléchargez gratuitement nos 2 petits guides de survie pour des présentations réussies et un leadership épanoui

Menu

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Langues

Comment pouvons-nous vous aider ?

Envie d’échanger sur notre vision, notre méthode, notre offre ? Rien de plus simple, laissez-nous vos coordonnées et discutons-en par téléphone ou autour d’un café !

Contact

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Plus de 150 conseils concrets pour présenter efficacement vos idées

Recevoir chaque jeudi nos conseils par mail

N’ayez pas peur de voir grand !

Un conseil très pragmatique cette semaine concernant votre support de présentation. Vous lisez régulièrement entre ces lignes la nécessité de ne pas se jeter tête la première dans PowerPoint. Ce logiciel permet de faire beaucoup de choses, mais ce n’est pas un outil optimisé pour organiser sa pensée, encore moins pour construire un storytelling efficace. Mais une fois que votre présentation est structurée, c’est un logiciel tout à fait optimisé pour mettre en valeur vos idées et servir vos prises de parole.

Lorsque l’on ouvre PowerPoint, il y a un premier choix à faire qui va être fondamental pour la suite de votre travail de design : le format ! Par défaut, votre présentation va s’afficher dans le format 4:3. Le problème est que ce format n’a plus aucun sens aujourd’hui. Et en continuant à l’utiliser, vous allez concevoir des documents qui ne seront optimisés ni pour l’affichage, ni pour l’impression.

Pour l’histoire, le format 4:3 a été généralisé dans les années 50 afin de faire correspondre les normes de télévision américaines et européennes avec le format historique utilisé par les films de cinéma muet… Depuis les années 90, le 16:9 s’est généralisé sur les téléviseurs et à partir des années 2000, se sont les écrans d’ordinateur qui l’ont massivement adopté. Sans négliger la résistance que provoque tout changement, nous sommes au regret de vous annoncer qu’il est grand temps d’abandonner le format 4:3 !

Pour l’affichage : un format panoramique est à privilégier pour favoriser l’immersion de l’auditoire dans le support de slide. Notre œil y est maintenant habitué, via le cinéma et la télévision. Tous les écrans d’ordinateur récents sont panoramiques et de plus en plus souvent, les écrans de télévision sont utilisés dans les salles de réunion pour projeter les supports de présentation. D’un point de vue ergonomique, ce format est beaucoup plus adapté à notre champ de vision. Il existe plusieurs standards, les plus répandus étant le 16/9 et le 16/10. Nous vous recommandons de privilégier le format 16/10 qui est un bon compromis pour l’affichage sur vidéoprojecteur, TV ou écran d’ordinateur.

Pour l’impression : il est beaucoup plus efficace de directement paramétrer sa présentation en format A4. Il y a deux précautions spécifiques à l’impression. Sur les supports destinés à être vus, il est fréquent d’avoir des fonds colorés pour rythmer le design. Un fond noir, par exemple, sera très intéressant en projection, mais va, en revanche, consommer beaucoup d’encre. Et n’oubliez pas que les imprimantes peuvent rarement imprimer sur toute la surface de la page. Si votre slide comporte une image plein format, vous vous retrouverez avec des marges blanches inégales autour de vos pages imprimées. Pour avoir un rendu propre, anticipez le problème en appliquant vous même une marge uniforme dans votre mise page.