Une image vaut 999 mots - Zeconseil du jeudi

Une image vaut 999 mots.

On a tous déjà parcouru d’un regard furtif une BD, un magazine ou un livre imagé. Vous savez, ce moment où l’on se laisse prendre par ce que nous racontent toutes ces images. Des images qui, sans émettre le moindre son, sans émettre le moindre mot, nous plongent dans une histoire que nous interprétons à notre manière. Vous pouvez prendre une même image, demander à dix personnes de vous la décrire, vous allez avoir dix histoires différentes. Alors comment faire de vos images des ambassadrices de vos idées ?

Ça y est, votre présentation commence à se construire, vous intégrez petit à petit les différents éléments essentiels, vos parties commencent à prendre vie. Mais arrive une étape complexe et sensible : la mise en image des slides. Cette étape est importante car on considère généralement que l’on retient 7 fois plus un message lorsqu’il est associé à une image. Nous avons majoritairement une mémoire visuelle donc autant privilégier la puissance de l’image pour faire passer un message lors de vos présentations. Attention, il ne faut donc pas le faire n’importe comment.  Pour vous aider dans cette étape, nous vous proposons de respecter trois grands points.

 

1 – Trouver le bon moment et le bon rythme

 Pensez à l’effet Jurassique Park ! Dans le film, le T-rex, la vraie vedette du film met très longtemps avant d’apparaître à l’écran. On l’aperçoit d’abord sous forme d’ombres et de cris qui permettent de créer une tension. Si le tyrannosaure apparaît à chaque fois, l’impact est moins fort, d’ailleurs on retrouve très souvent cette mécanique dans les films d’horreur.

Eh bien dans vos présentations c’est la même chose, ne faites pas un diaporama photo de votre projet, mais sélectionnez les slides les plus impactantes (pour illustrer une accroche, une vision, un slogan, une conclusion…). 

Le bon moment c’est aussi celui qui va vous permettre de dynamiser votre présentation ou de changer le rythme de celle-ci. Mettre une image humoristique après de longues explications peut venir raviver l’intérêt de votre auditoire, attention tout de même à choisir la bonne image.

 

2 – Prendre son temps 

C’est une étape qui est trop souvent négligée. On se dit que l’on trouvera une image au dernier moment sur google et qu’il vaut mieux se concentrer sur son texte. 

FAUX ! 

Les images doivent immédiatement être porteuses de sens pour avoir un impact. Prenez donc le temps de bien déterminer le style d’image que vous souhaitez, de faire des sélections sur différents sites, de demander l’avis de vos collaborateurs. Vous pouvez faire un croquis de ce que vous recherchez ou un moodboard pour vous inspirer.

 

3 – Ne cherchez pas n’importe où

 Une fois que vous avez bien en tête la typologie d’image que vous souhaitez, allez sur des sites qui proposent de nombreuses possibilités et une qualité d’image élevée. Méfiez-vous des  images Google pixélisées et mal cadrées, les images recouvertes du Watermark (ces petits textes en surbrillance qui protègent les droits). Lorsque vous projetez votre présentation, il faut que l’image soit limpide, quelle que soit la taille de l’écran ou la qualité du rétroprojecteur. Pour cela, vous avez un grand nombre de possibilités.

Les sites payants : Il y en a plein et leurs moteurs de recherche se sont considérablement améliorés. Fini les images caricaturales ! Il faut prévoir un budget mais l’impact peut rapidement en valoir la peine.

Les sites avec images libres de droits : Unsplash, Pexel, même Google Image pour les présentations en interne (attention cependant à la taille) 

Votre propre téléphone : eh oui, parfois le meilleur photographe c’est vous ! Pour parler de la réalité du terrain rien de mieux que de l’illustrer avec des images de la vraie vie.

Pour conclure, n’oubliez pas que l’utilisation d’une image permet de rendre votre propos plus impactant, plus clair, il est donc primordial de bien choisir ses images pour éviter les incohérences et incompréhensions. Ne choisissez pas des images complexes ou trop philosophiques. Que ce soit 999, 1000 ou 1001, une image vaut tous les mots que vous n’aurez pas à dire en surprenant, touchant et inspirant ceux qui vous écoutent.