« Less is more »…really ?

Depuis des années, on voit défiler en entreprise des slides surchargées de texte, de chiffres, de graphes et d’images. Avec de telles slides, les orateurs s’adonnent à un exercice de commentateur barbant et le public se contente de lire plutôt que d’écouter. Bref, personne n’y gagne, et présenter devient presque obsolète.
Face à un obstacle, on observe généralement deux types de réaction : soit on continue à faire comme on a toujours fait parce qu’on ne sait pas faire autrement, soit on décide de faire le contraire de ce qui a toujours été fait.
Et c’est donc en suivant cette logique que les tendances minimalistes du slide design ont fait leur apparition. Avec en figure de proue, Steve Jobs et ses keynotes chez Apple. La tendance prône des slides épurées, du texte discret et des images grand format impactantes. Simple mais efficace, le « Less is more » !
Et c’est en poussant le principe du «  Less is more » à l’extrême que l’on se retrouve avec des slides constituées d’une simple image, sans aucun texte. Car si des slides sans texte sont techniquement possibles, elles ne sont en revanche recommandées que sous certaines conditions.
On se retrouve avec 2 pratiques opposées mais tout autant contre-productives :
  • Les slides béquilles : des slides surchargées avec beaucoup de texte sur lesquelles l’orateur s’appuie pour faire sa présentation. Les slides deviennent alors les commentaires de l’orateur et le support de lecture du public.
  • Les slides papier peint : des slides inutiles qui ne sont là que pour décorer. Une image de stock en fond parce que sans, c’est beaucoup plus triste.
Si dans vos présentations vous vous identifiez à ces deux cas de figure, vos slides vous nuisent plus qu’elles ne vous aident. Car c’est là la vraie mission de vos slides, vous accompagner dans votre présentation pour marquer plus fortement les esprits. Vos slides et vous doivent former un duo complémentaire : vous faites passer votre idée et vos slides l’amplifient. Le rôle des slides est d’ancrer votre message de manière plus impactante, en faisant appel aux sens (visuels, images, mots puissants) pour stimuler la mémorisation.
Si vos slides sont naturellement surchargées, vous avez tout intérêt à lire ou relire ce précédent conseil : « comment alléger vos slides ».
Si au contraire vous êtes enclin à l’épuration absolue, voici comment vous y prendre :
L’image pour amplifier l’idée
Dans ce premier cas, l’image a un super pouvoir : on considère qu’on retient 7 fois plus un message s’il est associé à une image. Oui, les visuels sont puissants. D’autant plus qu’il a été montré qu’un message parait plus vraisemblable lorsqu’il est associé à une image ! Mais pour pouvoir pleinement bénéficier de cet effet, il va vous falloir associer le texte, une accroche courte qui formule votre idée, et une image qui l’amplifie. Si, par exemple, vous souhaitez illustrer la révolution digitale par l’image d’une grosse vague, submergeant les entreprises, et emportant celles qui ne s’y seront pas préparées; affichez sans hésitation une image de vague et ancrez le texte suivant : « la transformation digitale; s’y préparer ou se noyer ! ». Ici, l’image a bien vocation à amplifier votre message en imageant votre idée ou en filant une analogie. Et n’oubliez surtout pas votre texte pour ancrer votre idée, sans quoi votre image peut donner lieu à plusieurs interprétations.
L’image, c’est l’idée
La force de certains visuels c’est aussi l’émotion qu’ils transmettent. Certains visuels se suffisent à eux-mêmes et portent une idée forte qui serait presque polluée par un commentaire. Dans ce cas l’idée est totalement véhiculée par l’image. Par exemple, si vous parlez de votre dernier voyage humanitaire au Kenya, une image concrète de vos aventures se suffit clairement à elle-même. La loi du « less is more » prend pleinement son sens dans ce contexte où l’idée peut s’exprimer dans son intégralité à travers une image. Dès lors, si votre image est forte, plutôt que de la décrire, montrez la !
Vous l’avez compris, less is more, oui, mais avec parcimonie. Au moment de designer votre support, à vous d’imaginer la slide la plus marquante qui soit, qu’elle soit accompagnée d’une image, de texte…ou pas !

A propos de Constance Toulemonde

Storymanager et formatrice certifiée Hubstory, elle accompagne de nombreuses entreprises en conseil stratégique pour transformer leurs stratégies en des histoires claires, inspirantes et incarnées. Son motto: inspirer les autres à inspirer les autres.