Home page

Envie d'en savoir plus ?

Téléchargez gratuitement nos 2 petits guides de survie pour des présentations réussies et un leadership épanoui

Menu

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Langues

Comment pouvons-nous vous aider ?

Envie d’échanger sur notre vision, notre méthode, notre offre ? Rien de plus simple, laissez-nous vos coordonnées et discutons-en par téléphone ou autour d’un café !

Contact

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Plus de 150 conseils concrets pour présenter efficacement vos idées

Recevoir chaque jeudi nos conseils par mail

Comment alléger vos slides ?

Indépendamment des débats qui agitent nos économistes, nous avons peut-être une explication à l’absence de croissance dans notre pays : la lourdeur des slides ! Et sans vouloir trop dramatiser, nous pensons que notre économie ne pourra pas continuer longtemps à supporter ce poids. La démonstration est pourtant simple : trop de slides sont surchargées de textes, de listes, de graphiques et d’images. Vos idées étouffent et n’arrivent plus à mobiliser ceux qui auraient pu les faire aboutir.

Pour libérer notre économie et redonner des ailes à la croissance, nous vous proposons de participer à une grande initiative citoyenne « Moi aussi, j’allège mes slides ». Nous savons le sacrifice que cela représente pour beaucoup d’entre vous. Mais les enjeux sont considérables et le premier d’entre eux s’appelle « l’innovation ».

Tout d’abord, une présentation n’est pas faite pour être lue. Et encore moins par l’orateur lui-même. Retirez donc tout ce qui peut vous donner envie de lire vos propres slides et ajoutez ce texte à vos commentaires. Ainsi vous séparerez efficacement votre propos et ce que vous afficherez.

Ensuite, la structure de la présentation doit rester cachée. Votre présentation a pour but de partager une idée, pas de montrer la structure de votre raisonnement. Supprimez le plan et tous les éléments qui hiérarchisent l’information. C’est à l’orateur de faire exister cette structure; ainsi il captera mieux l’attention et mettra davantage en avant les idées clés.

Enfin, il faut arrêter de penser que l’on va mesurer la qualité de votre travail à la quantité d’informations qu’il y a sur vos slides. C’est justement ce que nous appelons « l’écueil du bon élève », qui consiste à surcharger ses slides pour montrer que l’on a beaucoup travaillé. Au contraire, concentrez-vous sur les besoins fondamentaux du public : être captivé, diverti et inspiré. Là, ils remarqueront votre travail.