Comment bien présenter les tableaux ?

Dans les présentations, quel que soit le domaine, il est fréquent de voir se multiplier les tableaux. Et ces moments sont souvent la source de grandes questions : comment ne pas les ennuyer ? Comment faire passer mes messages correctement ? Vont-ils vraiment m’écouter ou seulement se focaliser sur ce tout petit chiffre…? Et oui, présenter des chiffres n’a absolument rien d’évident ! Alors souvent on intègre nos tableaux complets pour avoir l’ensemble des arguments sous la main, en prenant soin d’entourer ou de mettre en évidence les chiffres importants. Seulement voilà, vous avez beau faire des efforts le résultat est toujours le même : un public inattentif ou tatillon sur le moindre détail. Alors comment présenter efficacement ses tableaux ? 

#1 – Spoiler alert : il ne faut pas présenter les tableaux 

Nous n’allions pas attendre la fin de l’article pour maintenir un suspens inutile. Tant que vous utiliserez des tableaux remplis de chiffres, il sera très compliqué d’augmenter l’impact de vos présentations. Plusieurs raisons à cela : 

  • Le cerveau lit plus vite que vous ne parlez : votre public cherchera donc naturellement à lire le contenu de vos slides plutôt que de vous écouter. 
  • Vous ne commentez jamais toutes les cellules d’un tableau. A part montrer que vous avez bien travaillé, l’essentiel de ce que vous affichez ne sert à rien.
  • Un tableau est un outil d’analyse qui demande du temps et de la concentration : compliqué de faire ce travail tout en vous écoutant

C’est exactement pour cela qu’il faut présenter ses chiffres en dehors des tableaux en les intégrant à une présentation construite pour favoriser l’attention et l’engagement. 

 

#2 –  Racontez vos tableaux 

Ce ne sont pas vos tableaux qui doivent apparaître sur vos slides mais l’analyse et le diagnostic que vous en tirez. S’il s’agit de conclusions spécifiques, écrivez-les de façon courte et impactante directement sur la slide. 

  • S’il s’agit d’un comparatif, n’hésitez pas à utiliser un graphique en bâton avec une légende très simple.
  • Si des chiffres spécifiques sont à mettre en avant, n’hésitez pas à les afficher directement. 

En tant qu’orateur vous êtes le guide de votre présentation. À vous de faire parler  vos tableaux. Que vous ont-ils appris ? Quelles actions cela va-t-il nécessiter ? 

C’est à vous de faire le travail d’analyse et de simplification pour ceux qui le recevront et qui devront agir en conséquence. 

Évidemment, s’il est important pour votre public d’avoir accès à toutes les ressources, n’hésitez pas à leur imprimer ou leur donner accès aux tableaux sur lesquels vous vous êtes appuyés. De préférence, après votre présentation, histoire de vous assurer de maintenir leur attention.  

 

#3 – Respecter la première grande règle du slide design 

Une fois que vous avez appliquez ces conseils, pas question de remplir vos slides de douzes graphiques et 3 phrases. On veille à respecter cette règle : une idée par slide ! 

Rappelez-vous, comme dit plus tôt, le cerveau lira tout ce que vous lui mettez en face des yeux. Pas question donc de réduire tous vos efforts à néant. Si plusieurs graphiques permettent de définir une tendance précise ou de mettre en évidence un apprentissage important, jouez des animations afin de n’afficher qu’un graphique ou qu’un chiffre à la fois pour guider l’attention de votre public. On évite quand même d’en mettre trop… on n’affiche que l’essentiel !

Une fois que vous avez défini les éléments que vous souhaitez mettre en avant sur vos slides, pas question de les placer de façon arbitraire. L’ordre, la position, la taille de police, les couleurs, tout joue un rôle essentiel dans la dynamique de présentation que vous allez créer. 

On évite : 

Exemple de slide ne mettant pas bien en avant des chiffres.

Dans cette configuration, le titre “Chiffres clés” ne sert strictement à rien. Il n’aide ni votre public à comprendre votre point de vue ni à favoriser la mémorisation des points clés. La mise en avant des chiffres dans les un format “bullet point” ne les met pas en avant. Veillez donc à favoriser une organisation horizontale plutôt que verticale de vos objets graphiques. 

On préfère  : 

Exemple de slide designée pour mettre en avant des chiffres.

Dans cette configuration, dès la lecture du premier texte, le public comprend en parallèle de vos explications les grandes idées de ce que l’on doit comprendre. Puis, les chiffres arrivent simplement, en grand avec une courte explication en dessous. 

Finalement, présenter efficacement ses tableaux c’est les présenter sous forme de data visualisation. Pas besoin d’être un expert dans le domaine, simplement de se familiariser avec l’outil simple de graphique powerpoint et d’appliquer ces quelques conseils en design. 

PS : Cela peut vous intéresser

Si les chiffres sont une problématique récurrente que vous ou vos équipes rencontrez au quotidien, nous vous invitons à notre prochain webinaire : “ Finance, comptabilité, AO : au secours j’ai plein de chiffres à présenter !” nous y verrons plus en détails toutes les techniques à votre disposition pour renforcer l’impact de ces chiffres et l’intérêt qu’ils suscitent. Cela vous intéresse ? Inscrivez-vous, gratuitement, ici.

A propos de Mégane Cajot

Mégane a vécu sa première expérience du Pitch en se prêtant à l'exercice lors de la première édition de VivaTechnology en 2016. Par la suite, ses différentes expériences dans l'écostystème des startups d'EURATECHNOLOGIES, lui ont fait prendre conscience que ce qui l'anime c'est de soutenir et accompagner les porteurs de projets. Après plus d'un an chez PUBLICIS et une expérience internationale pour découvrir le monde, elle est revenue en France avec une forte envie de partager tout son savoir en continuant d'apprendre de ceux qu'elles rencontrent. Déterminée à faire de sa passion son métier, elle rejoint ZEPRESENTERS en 2019. Travaillant en binôme avec les fondateurs Bruno CLEMENT et Sébastien BERNARD, elle a déjà travaillé sur de nombreux projets avec TF1, ADEO ou RABOT DUTILLEUL. Sa mission : vous aider à transfortmer des stratégies complexes en des histoires claires, inspirantes et incarnées. Son motto : Se lancer, c'est déjà un premier pas vers la réussite.