materielvisio.jpg

Quel matériel pour vos prises de paroles en visio ?

Êtes-vous déjà parti à la piscine en vous rendant compte que vous n’aviez pas pris votre bonnet, vos lunettes ou encore le bon maillot de bain ? Maintenant, imaginez qu’en plus vous n’êtes pas particulièrement à l’aise en natation et que, pire, votre patron, votre client ou encore vos collègues vous attendent dans votre ligne d’eau pour juger de votre performance. (Niveau de stress +150, sans parler du fait que vous avez des rituels d’entreprises assez étranges …). Et bien, ne pas avoir le matériel adapté à l’approche d’une prise de parole en visio peut provoquer exactement le même effet. Avant l’exercice, avoir le sentiment de ne pas être assez bien équipé peut être très stressant. Et si pendant celui-ci, quelque chose ne fonctionne pas comme prévu, on passe directement au stade anxiogène. Alors comment bien choisir son matériel pour ses prises de parole en visioconférence, pour ne pas passer par la case regret ? Voici nos 3 conseils à ce sujet :

 

ASSUREZ-VOUS D’AVOIR UNE BASE SOLIDE

 Que l’on soit un total novice ou un aficionado des visioconférences, selon le type et les enjeux des prises de parole que l’on doit assurer, on pourrait être tenté d’investir dans le kit complet du parfait youtubeur. Mais, avant de vous lancer dans des recherches sur Amazon et de remplir votre bureau de gadgets, il nous semble important de vous dire que même en visio : « L’habit ne fait pas le moine ». Ce n’est pas parce que vous aurez acheté un écran vert, un micro-cravate, ou encore une lampe cercle LED pour éclairer votre joli minois, que vous réussirez mieux vos visioconférences que votre voisin. De même, ne pas avoir un équipement dernier cri ne devrait JAMAIS être une barrière et vous empêcher de défendre une idée, un projet, lorsque vous en avez besoin.

Pour prendre efficacement la parole en visio, il vous suffit simplement : d’un écran, d’une caméra, d’une bonne connexion internet et SURTOUT d’être très au clair sur votre propos. Pourquoi insistons-nous sur ce dernier élément ? Parce que ce qui fait la différence entre l’orateur que l’on écoute et celui que l’on zappe, c’est celui qui nous a donné envie d’écouter et de nous intéresser. Celui qui a fait l’effort d’optimiser la structure de son discours dans ce sens. Il faut se rendre à l’évidence : des effets 3D ne sauveront pas un discours mal construit. Par contre un bon discours peut sauver un PPT des plus traditionnels ! (Rappelez-vous d’un film aux effets spéciaux incroyables dont le scénario était nul. C’est exactement la même chose !) Le matériel, n’est là que pour vous aider à transmettre votre message. Vous souhaitez en apprendre plus sur comment bien structurer votre propos ? Lisez, l’article suivant : https://www.zepresenters.com/au-secours-je-ne-sais-pas-raconter-les-histoires/ 

Qui plus est, être très au clair sur ce que l’on veut raconter, ce que l’on veut que les gens retiennent, et où est-ce que l’on va, permet très souvent en cas de problème d’être beaucoup plus à l’aise et de retomber facilement sur ses pattes. (Et oui, les coupures wifi restent redoutables, alors ne vous rajoutez pas le stress du discours !).

 (NB : On pourrait le faire sans caméra, mais cela reste beaucoup plus agréable pour ceux qui vous écoutent de pouvoir vous voir. Et élément non négligeable, cela vous permet de conserver un peu du « non verbal » dont peut nous priver la distance).

 

AJOUTEZ-Y LE SUPPLÉMENT VISIO DE VOTRE CHOIX

Maintenant que vous avez une bonne base, vous allez pouvoir composer selon vos envies, vos attentes et vos besoins. À commencer par l’indispensable logiciel de visio, sans lequel vous n’irez pas bien loin ! Aujourd’hui, il existe une multitude d’outils et de logiciels, gratuits ou payants, et aux différentes fonctionnalités qui vous permettent d’organiser des visioconférences. Attention ! De la « traditionnelle » réunion client à distance au webinaire / séminaire de 700 personnes, il y a bien évidemment un (GRAND) écart. Il est donc indispensable au préalable d’avoir fait le point sur l’utilisation que vous souhaitez faire de la visio.

Si vous êtes au clair sur vos objectifs , il vous reste désormais à faire le bon choix !  Et sachant que certains en parlent beaucoup mieux que nous, on vous propose de lire cet article du journal du net qui recense le TOP 10 des meilleurs outils de visioconférence à distance : https://www.lafabriquedunet.fr/blog/meilleurs-logiciels-visioconference-reunions-distance/.

Nous sommes confiants sur le fait que vous trouverez la perle rare qui correspond à vos besoins. 

Et petite cerise sur le gâteau, pour les 4 logiciels les plus couramment utilisés, retrouvez ici des tops d’astuces qui vous permettront de mieux vous familiariser avec les outils ou de découvrir de nouvelles fonctionnalités :

 (NB : Si vous comptez converser avec des clients ou des personnes de sociétés différentes, il peut être intéressant d’être « multilingue » concernant les logiciels de visio. En effet, il arrive souvent que certaines entreprises soient obligées par leur hiérarchie d’utiliser un outil plutôt qu’un autre ! Il peut être très déconcertant de devoir passer à un outil inconnu en situation d’urgence, alors n’hésitez pas à étendre votre « culture » au-delà d’un seul et unique logiciel.)

(NB2 : Pour des gros évènements de type séminaire interne regroupant des centaines de personnes, il peut être très intéressant de se faire accompagner par une entreprise spécialisée ! Elles sont nombreuses sur internet et proposent des prestations de tous types à tous les prix, elles pourront vous conseiller sur le dispositif à déployer ainsi que sur des animations interactives possibles.)

 

SAUPOUDREZ D’UN ZESTE DE BONNES PRATIQUES

Si vous êtes passés par l’étape 1 et 2 de cet article, vous êtes désormais en très bonne posture pour réaliser de bonnes prises de parole en visio !  Vous avez le bon discours qui captera l’intérêt de votre audience, et le bon logiciel qui vous permettra de le partager. Tout l’enjeu désormais, réside dans le bon usage de ces outils ! Un très bon outil, mal utilisé peut réduire à néant tout le mal que vous vous êtes donné. 

Alors, pour évitez les faux pas, voici  quelques petites règles en visio, qui peuvent faire toute la différence :

  • Concernant la lumière : Faites attention à votre éclairage. Essayez autant que possible d’avoir une lumière qui vient éclairer directement votre visage (qu’elle soit naturelle ou artificielle). De la même manière qu’il est important pour vous de pouvoir lire les visages de ceux qui vous écoutent, il est important pour eux de bien vous voir. Entre un visage bien éclairé et un contre-jour “d’invité mystère”, le choix est vite fait. 
  • Concernant votre écran : Il est aussi indispensable de bien soigner le cadrage de son écran. Aucun public n’apprécie de voir vos mains ou votre torse plutôt que votre visage ! Attention au double écran qui peut dévier votre regard. Pensez à bien aligner vos écrans pour réussir à faire face à votre caméra tout en ayant un œil sur vos notes. Dans la même veine, n’hésitez pas aussi à surélever votre écran à l’aide d’un livre ou de tout autre objet stable pour bien l’avoir à hauteur de vos yeux. 
  • Concernant votre décor : Enfin, il est important de faire attention au décor derrière soi qui pourrait venir déranger ou distraire vos interlocuteurs. Et comme on ne peut pas toujours avoir un arrière-plan digne d’un youtuber : pour vous aider,  il existe sur la plupart des plateformes des options d’arrière-plan pour flouter votre fond ou même le remplacer complètement par une photo ou une image. Attention, pour autant mieux vaut un décor simple tel qu’un mur avec un tableau, un fond de bibliothèque ou une étagère de chez vous qu’un faux plan digital raté ! N’hésitez pas à faire des essais avant le jour J, pour voir quelle est la meilleure solution à votre disposition. 

 

En conclusion, il n’existe pas de « recette magique » dont on pourrait vous livrer les ingrédients indispensables concernant le matériel en visio. Mais quels que soient les choix de matériels que vous engagez, faites-les toujours en conscience des ces 3 conseils. Et vous verrez, il vous sera difficile de vous tromper !

 

A propos de cecilechuffart

Cécile s'est initiée au storytelling au sein de grandes maisons de luxe. Animée par l'envie de défendre les idées et ceux qui en sont à l'origine, c'est bien de fils (narratifs) en aiguille qu'elle décide de rejoindre ZEPRESENTERS, avec un seul objectif en tête : tisser des histoires fortes pour rendre chaque idée désirable !