Home page

Envie d'en savoir plus ?

Téléchargez gratuitement nos 2 petits guides de survie pour des présentations réussies et un leadership épanoui

Menu

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Comment pouvons-nous vous aider ?

Envie d’échanger sur notre vision, notre méthode, notre offre ? Rien de plus simple, laissez-nous vos coordonnées et discutons-en par téléphone ou autour d’un café !

Contact

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Plus de 150 conseils concrets pour présenter efficacement vos idées

Recevoir chaque jeudi nos conseils par mail

Pour être compris, soyez concret !

Pour générer de l’adhésion autour de votre propos, il est essentiel que vos interlocuteurs puissent se faire rapidement une représentation mentale de votre idée. Dans ce but, être concret est essentiel. Trop souvent, des orateurs, voulant montrer qu’ils maitrisent leur sujet, développent à tort des concepts complexes qui ne font que retarder le moment où l’on comprend où ils veulent en venir. Plus vous maitriserez votre sujet et plus vous serez capable de faire simple et court. Voilà ce qu’attend votre public. Pour y parvenir voici deux astuces à mémoriser :

Les quantités

A partir de certains ordres de grandeur, le cerveau ne peut plus se représenter concrètement la valeur dont vous lui parlez. Si vous voulez que votre public fasse preuve d’empathie, vous avez intérêt à développer un cas particulier avant d’évoquer des quantités. En formation, nous le résumons ainsi : « un million de mort est une statistique, un mort est une tragédie ».

Les proportions

Il est rare de voir une présentation sans une statistique ou un pourcentage servant à appuyer une argumentation. Pourtant, il est bon de se rappeler que le cerveau appréhende beaucoup plus facilement les fréquences que les proportions. Ainsi, dire « 1 gagnant sur 3 » est plus concret que « 33% de réussite ». De même avec les quantités : parler de « 380 000 cambriolage par an » est beaucoup moins efficace que de dire « 2 cambriolages toutes le 3 minutes ».

Pin It on Pinterest