Home page

Envie d'en savoir plus ?

Téléchargez gratuitement nos 2 petits guides de survie pour des présentations réussies et un leadership épanoui

Menu

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Comment pouvons-nous vous aider ?

Envie d’échanger sur notre vision, notre méthode, notre offre ? Rien de plus simple, laissez-nous vos coordonnées et discutons-en par téléphone ou autour d’un café !

Contact

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Plus de 150 conseils concrets pour présenter efficacement vos idées

Recevoir chaque jeudi nos conseils par mail

Pouvez-vous m'envoyer votre présentation ?

Nous répétons régulièrement dans nos conseils qu’un support de présentation efficace doit être au service de l’orateur. Il est essentiel qu’il soit épuré au maximum afin de n’amplifier que les messages clés destinés à être mémorisés. En résumé, il est important :

  • d’éviter les textes à lire et de leur préférer quelques mots clés qui peuvent être perçus sans disperser l’attention du public,
  • de ne mettre en avant que quelques chiffres marquants plutôt qu’un tableau entier,
  • d’utiliser une tendance de courbe plutôt qu’un graphique complet avec valeurs, dates et légendes…,
  • d’afficher des images plein écran pour illustrer un propos ou marquer une transition,
  • de placer ses notes dans les commentaires afin de profiter pleinement du mode présentateur.

Évidemment la créativité doit présider à la conception de toute présentation, mais le respect de ces bonnes pratiques permet d’aller plus vite et d’éviter la majorité des fausses notes.

On nous demande souvent : « Mais que faire lorsque l’on doit envoyer notre support de présentation par email après la soutenance ? ». Il est certain que d’envoyer un support ainsi optimisé n’aurait pas beaucoup d’intérêt. Pourtant, dans une logique de diffusion de vos messages, il est effectivement très intéressant de pouvoir envoyer systématiquement vos présentations aux participants, après les avoir soutenues à l’oral. Cela veut-il dire pour autant qu’il faut faire deux présentations différentes ?

Cette crainte freine l’enthousiasme de beaucoup de concepteurs de présentation. Par crainte d’y passer deux fois plus de temps, ils préfèrent projeter dès le début le support de présentation « à envoyer ». Quitte à perdre au passage le bénéfice de leadership qu’apporte une présentation optimisée pour servir l’orateur. Pourtant, une fois que vous avez conçu votre support destiné à l’oral, il suffit d’une petite astuce pour avoir un support complet et parfaitement autonome.

Si vous avez suivi toutes nos préconisations, vous avez un support, certes très épuré, mais dont les notes de l’orateur, même sous forme de mots clés, contiennent l’intégralité de votre propos. Pour envoyer une présentation que vous avez soutenue à l’oral il vous suffit de mettre en forme vos notes et de les intercaler entre les slides que vous aviez précédemment affichées durant votre prise de parole. Sur un support « à envoyer », il n’est plus problématique d’avoir des bullets points, des textes rédigés, des tableaux ou des graphiques complexes. Les règles de gestion de l’attention qui prévalent à l’oral sont nettement allégées sur un support destiné à être lu.

En créant une page de template spécifique, vous pouvez même rapidement transformer vos notes en slides parfaitement adaptées pour être lues. Bien sûr, il faudra surement veiller à la formulation et à l’orthographe, mais vous auriez aussi eu besoin de le faire si vous n’aviez conçu qu’un support destiné à être envoyé. En pratiquant ainsi, vous augmenterez encore l’impact de vos présentations. Car ceux qui auront assistées à votre prise de parole, retrouveront intactes les slides que vous aviez présentées. Cela renforcera la cohérence entre ce qu’ils liront et ce dont ils se souviendront avoir entendu et augmentera d’autant la mémorisation des messages.

Pin It on Pinterest