Je suis tech et je dois prendre la parole

Pour un expert, défendre la cause de ses idées passe par sa capacité à raconter simplement les choses complexes. Et cela n’a rien de naturel car ce n’est pas du tout ce que l’on apprend à l’école. Science, ingénierie, data… nous avons confronté la méthode HUBSTORY® à beaucoup de sujets de pointe. Et on constate partout une forte corrélation entre le leadership et la capacité à faire simple. Voici quelques conseils pour prendre efficacement la parole quand on est un expert tech, ou pas !

Avez-vous déjà tenté de faire adhérer quelqu’un à un projet qu’il ne comprend pas ? C’est parce que c’est impossible que l’on préfère souvent rester entre experts. Cela permet d’aller plus vite sans se soucier du jargon. Et en bonus, c’est une bonne manière d’installer sa crédibilité tout en faisant comprendre aux nouveaux qu’ils ont encore du chemin à faire !

Mais c’est là que l’expertise devient une prison à laquelle il est difficile d’échapper. Car un jour, vous allez avoir une idée pas comme les autres, un projet plus ambitieux que d’habitude et vous allez devoir embarquer des gens qui n’ont pas votre expertise. Et s’ils ne vous comprennent pas : il ne vous suivront pas, il ne vous financeront pas, et votre projet ne verra jamais le jour.

C’est exactement pour ça que l’on vous confie ces quelques conseils : 

 

CLARIFIER VOTRE OBJECTIF DE PRÉSENCE®  

Avant d’écrire quoi que ce soit à propos de votre présentation, prenez quelques temps de réflexion pour vous assurer d’être bien clair sur l’objectif de votre prise de parole. Cela peut paraître anodin mais c’est une étape que l’on passe volontiers parce que “c’est bon, je sais pourquoi je suis là”. Mais cela reste une étape importante. Pour cela, posez-vous ces questions :

  • Qu’est ce que l’auditoire attend de moi et qu’est-ce que j’attends d’eux ?
  • Qu’est-ce que ma prise de parole doit changer chez le public qui m’écoute ? 
  • Que doit-il penser à la fin de ma présentation ? Que doit-il ressentir ? Faire ? 

Quand vous relirez votre présentation vous pourrez alors vous dire : est-ce que ce passage sert mon objectif ou non ? Un moyen efficace de faire le tri quand on ne sait pas choisir. 

 

OUBLIEZ QUE VOUS ÊTES UN EXPERT

Un peu racoleur, c’est vrai. Mais c’est exactement ce que vous devez vous mettre en tête. Le public en face de vous n’est pas un expert. Il a peut-être de vagues connaissances mais dans le doute partez du principe qu’ils n’y connaissent pas grand chose. 

Cette posture va vous obliger à simplifier votre propos et à faire preuve de pédagogie. La bonne technique ? Testez votre prise de parole sur un public au même niveau d’expertise que votre auditoire du grand jour. Si si, il y en a partout : vos enfants, votre conjoint(e), des amis, un collègue d’un autre service… Bref, testez-le ! Nos repères sont flous lorsqu’on est experts, mieux vaut se fier à un regard objectif. Si ce n’est pas clair, c’est qu’il faut encore clarifier. 

 

FAITES SIMPLES MAIS PAS SIMPLISTES

Le risque à vouloir faire comprendre ce que vous faites à votre auditoire c’est de vouloir tout raconter en détail. Résultat : vous risquez de perdre complètement l’attention de votre public qui, malgré votre simplification, sera noyé sous l’information. Et malheureusement, cela risque d’entamer leur enthousiasme pour votre projet. 

S’il faut être clair sur le chemin à emprunter pour obtenir les résultats attendus, pas besoin de savoir comment tout fonctionne sous le capot. Votre auditoire doit, comme tout conducteur lambda, connaître les bases du fonctionnement, être clair sur ce que votre proposition permettra de faire et à quels besoin cela répondra. Mais le mécano, c’est vous ! 

L’important pour votre public c’est de repartir avec les idées claires sur le chemin à parcourir et les moyens pour y arriver. Donnez leur l’itinéraire et les points d’arrêts, mais n’essayez pas de leur apprendre à entretenir le moteur. 

 

En conclusion, prendre la parole quand on est tech n’a rien de différent que de prendre la parole pour tout autre métier. La difficulté qui est la vôtre réside dans le fait de faire adhérer votre public à des moyens qu’il ne maîtrisera pas. Il est donc impératif de générer de la confiance en vous, en votre projet et sa réalisation. 

A propos de Mégane Cajot

Mégane a vécu sa première expérience du Pitch en se prêtant à l'exercice lors de la première édition de VivaTechnology en 2016. Par la suite, ses différentes expériences dans l'écostystème des startups d'EURATECHNOLOGIES, lui ont fait prendre conscience que ce qui l'anime c'est de soutenir et accompagner les porteurs de projets. Après plus d'un an chez PUBLICIS et une expérience internationale pour découvrir le monde, elle est revenue en France avec une forte envie de partager tout son savoir en continuant d'apprendre de ceux qu'elles rencontrent. Déterminée à faire de sa passion son métier, elle rejoint ZEPRESENTERS en 2019. Travaillant en binôme avec les fondateurs Bruno CLEMENT et Sébastien BERNARD, elle a déjà travaillé sur de nombreux projets avec TF1, ADEO ou RABOT DUTILLEUL. Sa mission : vous aider à transfortmer des stratégies complexes en des histoires claires, inspirantes et incarnées. Son motto : Se lancer, c'est déjà un premier pas vers la réussite.