MOMENT DE VÉRITÉ

Le podcast qui vous aide
à mieux présenter vos idées !

moment-de-veritte-picto

PLUS DE 70 ÉPISODES
DISPONIBLES À L'ÉCOUTE

AVEC BRUNO CLÉMENT, CEO ZEPRESENTERS

bruno mdv-400

67 – Quel est votre contrat relationnel ?

Aujourd’hui, on va parler contrat, un contrat qui vous lie avec votre public, le contrat relationnel.

Dans cet extrait de la bande annonce de « Yannick », le dernier film de Quentin Dupieux, on voit le fameux Yannick interrompre la représentation d’une très mauvaise pièce de théâtre de Boulevard, « Le Cocu », avec la ferme intention de reprendre la soirée en main.

On est bien d’accord qu’interrompre une pièce de théâtre, c’est quelque chose qu’a priori, on ne fait jamais, car il existe un contrat tacite entre le spectateur et les comédiens que l’on appelle le quatrième mur qui sépare la scène de la salle.

Et respecter mutuellement ce contrat est essentiel, car c’est ce mur invisible qui permet d’une part aux spectateurs de rentrer pleinement dans l’histoire et d’autre part aux comédiens d’incarner leurs personnages sans être perturbés par la présence du public.

Ce quatrième mur est une des manifestations de ce que nous appelons chez Zepresenters, le contrat relationnel.

Le contrat relationnel, qu’est-ce c’est ?

C’est ce qui définit de manière explicite ou implicite la relation qui vous lie avec votre public. Il existe de nombreuses formes de contrat relationnel.

Par exemple, dans le stand- up, il n’y a pas de quatrième mur et le contrat relationnel repose beaucoup sur l’interpellation du public. Et si vous vous installez au premier rang, vous savez implicitement qu’il y a de fortes chances que vous vous exposiez aux vannes de l’humoriste ou que votre prénom devienne le running gag du spectacle.

Dans une salle de concert, le contrat relationnel est tout autre. Le public entre en communion émotionnelle avec l’artiste. Il interagit avec lui en permanence, en chantant, en battant le rythme, en sifflant et bien entendu, en applaudissant.

A contrario, dans un concerto de musique classique, le contrat relationnel est basé sur une écoute silencieuse du public. L’artiste a les pleins pouvoirs sur la relation, le temps de son interprétation et le public ne s’exprime qu’à la toute fin par des applaudissements, voire une standing ovation s’il est particulièrement enthousiaste.

Dans un stade de foot, le contrat relationnel est basé sur l’opposition entre deux camps. Les supporteurs se sentent investis de la mission de soutenir leur équipe par des chants, des encouragements, des applaudissements, et ils vivent intensément le match et défendent farouchement les couleurs de leur équipe préférée.

Et bien évidemment, quand vous prenez la parole, il y a aussi un contrat relationnel implicite ou explicite qui vous lie avec votre public.

Le contrat est très différent selon le contexte de votre intervention.

Si vous donnez une conférence l’expérience, par exemple, votre contrat est d’inspirer le public qui vous écoute.

Dans un workshop, la relation est basée sur la facilitation. Vous avez la responsabilité d’animer la parole en créant un climat qui favorise l’échange.

Dans un grand oral pour un appel d’offre, le contrat relationnel est très cadré par le public. C’est souvent lui qui maîtrise l’agenda, les règles du jeu, le nombre de participants et les sujets abordés.

Dans une formation, le contrat relationnel entre le formateur et les participants repose sur un objectif commun d’apprentissage et de participation.

Si je vous parle de tout ça, c’est parce que de mon point de vue, il est essentiel d’avoir conscience du contrat relationnel qui vous lie avec votre public pour garder la maîtrise de la relation tout au long de votre intervention.

Lorsque l’on n’est pas au clair sur ce contrat relationnel, ça peut vite déraper

Je vous donne quelques exemples…

Rappelez- vous la dernière fois où vous avez été sans cesse interrompu dans votre présentation par les participants ?

Ou à contrario, ce jour où votre patron vous a pris en otage avec une présentation qui ne devait durer en théorie que 15 minutes et qui en a pris 45 ?

Et cette conférence de 20 minutes que vous aviez mal préparée et où l’animateur vous a interrompu pour vous demander de quitter la scène alors que vous aviez encore une dizaine de slides à présenter.

Ou enfin ce rendez- vous où vous aviez mal évalué les attentes de votre public et vous vous rendez compte que ce que vous présentez est totalement à côté de la plaque.

Je suis bien certain que vous avez déjà vécu au moins une de ces situations dans votre quotidien professionnel. Et leur point commun, c’est la non- maîtrise du contrat relationnel par l’orateur.

Comment faire pour bien définir en amont votre contrat relationnel et le respecter tout au long de votre prise de parole ?

Je vous propose de vous poser trois grandes questions lorsque vous préparez votre présentation.

1/Quel est le cadre relationnel de mon intervention ?

Le cadre relationnel définit le terrain et les règles du jeu de votre prise de parole. Et pour garder au mieux la maîtrise de la relation le jour J, vous devez savoir à minima :

Qui est le public à qui vous allez vous adresser pour bien vous adapter à lui ?

De combien de temps vous disposez pour prendre la parole afin de respecter le timing ?

Comment est agencée la salle pour anticiper au mieux votre posture d’orateur ?

Quel matériel sera mis à votre disposition sur place pour ne pas être surpris, voire trahi par la technique ?

2/Qu’est-ce que le public attend de moi ?

Si vous avez écouté le 63ème épisode de ce podcast, vous savez maintenant que toute présentation est la réponse à une question, mais pas n’importe quelle question, une question que le public se pose.

Et il est essentiel de bien identifier cette question pour respecter votre part du contrat relationnel en y apportant le plus précisément les réponses attendues.

Parce que si vous ne le faites pas, vous prenez le risque au mieux d’avoir une écoute flottante d’une audience moyennement intéressée et au pire, une rupture du contrat relationnel qui va s’exprimer par un rejet clair et net du public avec l’obligation de revoir votre copie.

3/Quel est mon objectif de présence ?

Chez Zepresenters, on a la conviction qu’on ne présente pas juste pour informer. Quand vous prenez la parole, vous avez toujours un objectif à atteindre.

Mobiliser autour d’un projet, rassurer les investisseurs, alerter sur un problème majeur, valider un plan d’action, obtenir un go sur un budget, former à une nouvelle technologie.

C’est ce que nous appelons l’objectif de présence. Savoir pourquoi vous prenez la parole pour donner du sens à votre présence. Et pour bien définir votre objectif de présence lorsque vous prenez la parole, vous devez clarifier quatre grands éléments.

Qu’est-ce que vous voulez que le public pense, ressente, fasse et retienne ?

Plus vous serez au clair sur votre objectif de présence, plus vous pourrez garder le contrôle de votre contrat relationnel tout au long de votre présentation.

Pour conclure, je récapitule les trois questions pour clarifier votre contrat relationnel.

Première question, quel est le cadre relationnel de mon intervention ?

Deuxième question, qu’est- ce que le public attend de moi ?

Et enfin, troisième question, quel est mon objectif de présence ?

Définir votre contrat relationnel, c’est définir la nature de la relation que vous souhaitez créer avec votre public. Et plus les termes de ce contrat seront clairement exprimés et compris par les deux parties, plus vous serez à même de créer les conditions de pleine confiance entre vous, vos idées et votre public.

Merci d’avoir écouté ce 67ème épisode de Moment de Vérité.

Dans le prochain épisode, je vous partagerai les cinq fausses bonnes idées pour réussir vos présentations !

Découvrez notre formation
Leadership
9 min
Saison 5
Publié le 28 novembre 2023
ENVIE D'EN SAVOIR PLUS ?
perspective mini guide 2022

Pour découvrir les fondamentaux de notre méthodologie, nous vous proposons de télécharger la nouvelle édition de notre Petit guide pour rendre vos idées désirables !

Nos conseils concrets pour vous aider à prendre la parole efficacement en toute circonstance… même en visio !

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT
LE PETIT GUIDE DE SURVIE POUR
RENDRE VOS IDÉES DÉSIRABLES

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.