L’erreur du bon élève

Une erreur régulièrement observée est de voir l’orateur se positionner en « bon élève ». Ce mauvais réflexe altère l’objectif de la prise de parole qui, au lieu de s’orienter vers la transmission et la conviction, se limite à montrer que l’on a bien travaillé. Ce positionnement trahit la manière dont est perçu le public : un jury qui va déterminer la qualité de sa prestation. Dans ce cas de figure, l’orateur ne peut recevoir que ce qu’il attend, à savoir, au mieux une bonne note.

Ce positionnement est l’antithèse du leadership. Elle va à l’encontre des attentes de l’auditoire, qui a, avant toute chose, besoin d’un orateur qui se présente comme une solution à ses problèmes.

A propos de Sébastien Bernard

Créateur de la méthode HUBSTORY®, il supervise tous les aspects liés au storytelling. Son approche de la prise de parole conduit au développement d’un leadership naturel fondé sur la sincérité, l’affirmation de soi et l’attention porté aux autres.

ENVIE D'EN SAVOIR PLUS ?

perspective mini guide 2022

Pour découvrir les fondamentaux de la méthode HUBSTORY®, nous vous proposons de télécharger la nouvelle édition de notre Petit guide pour rendre vos idées désirables !

Nos conseils concrets pour vous aider à prendre la parole efficacement en toute circonstance… même en visio !

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT
LE PETIT GUIDE DE SURVIE POUR
RENDRE VOS IDÉES DÉSIRABLES

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.