Home page

Envie d'en savoir plus ?

Téléchargez gratuitement nos 2 petits guides de survie pour des présentations réussies et un leadership épanoui

Menu

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Comment pouvons-nous vous aider ?

Envie d’échanger sur notre vision, notre méthode, notre offre ? Rien de plus simple, laissez-nous vos coordonnées et discutons-en par téléphone ou autour d’un café !

Contact

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Plus de 150 conseils concrets pour présenter efficacement vos idées

Recevoir chaque jeudi nos conseils par mail

Pouvez-vous accéder à 100% de votre intelligence ?

La psychologie et les sciences cognitives sont sources de nombreux fantasmes et ces croyances ont la vie dure. Ainsi, la théorie dite du « cerveau gauche, cerveau droit », dont nous avions déjà parlé, est encore fréquemment mise en avant, alors qu’elle ne repose sur aucune base scientifique et qu’elle a été définitivement invalidée il y a déjà plusieurs années.

De la même manière, on entend souvent que l’on utiliserait que 10% de nos capacités cérébrales. Il faut dire qu’il est tentant d’imaginer que nous pourrions avoir accès à une réserve d’intelligence, cachée quelque part, accessible seulement à quelques initiés. Le cinéma nous aide régulièrement à alimenter ce fantasme d’une intelligence infinie. Pourtant, cela s’avère complètement illusoire.

D’un point de vue évolutionniste, tout d’abord, car nous sommes le fruit d’une longue évolution, chaque gène ayant été dûment mis à l’épreuve afin d’assurer la survie et l’adaptation. Si nous n’avons pas les crocs les plus acérés du règne animal, si nos griffes ne sont pas les plus dures et notre peau la plus épaisse, il faut bien reconnaître que nous avons réussi à nous distinguer par des capacités d’adaptation surprenantes. Mais notre cerveau ne travaille pourtant pas gratuitement. Il consomme 20% du sucre que nous consommons et 20% de l’oxygène que nous respirons ! S’il y avait des aires inutilisées dans le cerveau, notre espèce se serait révélée bien fragile dans un monde où il fallait se battre quotidiennement pour sa nourriture.

D’un point de vue médical, cette idée de capacité cérébrale inutilisée n’est pas plus fondée. On a jamais vu un neurochirurgien intervenir après un accident et annoncer « il a eu de la chance cette partie du cerveau ne sert à rien ! »

Mais alors, que nous permet vraiment de faire notre intelligence ? La partie la plus moderne de notre cerveau s’appelle le cortex préfontal. Et quand on lui laisse les commandes, nous laissons pleinement exprimer notre intelligence. C’est justement suite à des accidents ayant nécessité l’ablation de parties du cerveau que l’on a commencé à identifier les zones du cortex préfrontal qui sont à la base de notre formidable capacité d’adaptation :

La curiosité sensorielle : la capacité à ressentir, voir et écouter ce qui se produit autour de nous, même si ce n’est pas en lien avec nos besoins ou notre activité.

L’acceptation : la capacité à accepter ce qui est surprenant, inattendu, insatisfaisant ou désagréable.

La nuance : la capacité à mesurer la complexité d’une situation, de ne pas la limiter à une somme de choses simples et connus.

La relativité : la capacité à remettre en cause ses certitudes et à les relativiser en fonction des situations.

La réflexion logique : la capacité à ne pas se limiter à ce que l’on sait déjà pour reconstruire des raisonnements.

L’opinion personnelle : la capacité à développer et exprimer une opinion indépendamment de ce que vont en penser les autres.

Voilà les ressources qui sont vraiment à notre disposition. Il n’y a pas d’intelligence cachée, il n’y a qu’une formidable capacité à voir et accepter ce que l’on ne comprend pas ou ce que l’on aime pas. Nous avons toutes les clés pour exprimer notre intelligence et nous avons le choix de les mobiliser… ou pas.

Pin It on Pinterest