Home page

Envie d'en savoir plus ?

Téléchargez gratuitement nos 2 petits guides de survie pour des présentations réussies et un leadership épanoui

Menu

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Comment pouvons-nous vous aider ?

Envie d’échanger sur notre vision, notre méthode, notre offre ? Rien de plus simple, laissez-nous vos coordonnées et discutons-en par téléphone ou autour d’un café !

Contact

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Plus de 150 conseils concrets pour présenter efficacement vos idées

Recevoir chaque jeudi nos conseils par mail

Comment faire une présentation inoubliable ?

Le moyen le plus efficace pour ancrer fermement une prise de parole dans l’esprit du public est de lui faire ressentir une émotion. En effet, les émotions permettent un accès rapide à la mémoire. Quand on vous rappelle un moment du passé, vous allez d’abord faire appel à vos émotions : « c’était bien », « je me suis ennuyé », « c’était moche », « c’était beau »… ensuite, seulement, vous serez capable d’accéder aux détails. Ce sentiment va aussi teinter la manière dont vous appréhenderez la même situation dans le futur : « c’était bien » et « j’ai envie » ou « c’était raté » et « je n’en veux pas ».

Préparer ce qui va ancrer votre intervention a régulièrement été théorisé. Nancy Duarte parle du moment S.T.A.R. (Something They’ll Always Remember). L’objectif est toujours de provoquer une réaction du public – peur, humour, dégoût, surprise – et de l’utiliser pour laisser une trace forte de votre idée. Voici quatre approches qui ont fait leurs preuves :

Montrer au lieu d’expliquer – Il est essentiel d’être le plus concret possible. Lors du lancement de Free Mobile, lorsque Xavier Niel annonce qu’il offre à chaque participant un forfait à 2 euros, les spectateurs ne trouvent pas sous leur siège une carte SIM, mais une pièce de 2 euros… c’est concret, « 2 euros = 1 forfait ». Lorsque Jamie Oliver dénonce la quantité de sucre qu’il y a dans le lait pour bébé en Angleterre, il arrive avec une brouette pleine de sucre qu’il vide devant lui : « voilà ce que mange chacun de vos enfants en 1 an ! ».

Faire prendre conscience – Il est parfois difficile d’impliquer émotionnellement un auditoire face à un risque. Et nous savons, depuis les publicités sur la sécurité routière, que trop d’émotions peut être contre-productif. Lorsque Bill Gates veut sensibiliser une assemblée de riches Américains aux dangers du paludisme, il leur montre un bocal contenant un moustique qu’il libère dans la salle… aucun des participants n’a pu oublier ce qu’il a vécu à ce moment-là.

Pratiquer l’autodérision – Particulièrement efficace pour ancrer un élément de crédibilité, l’autodérision montre que vous savez jouer avec l’image que vous renvoyez aux autres. Lorsqu’Obama veut désamorcer la polémique lancée par Donald Trump concernant la validité de son extrait de naissance, il annonce en plein dîner officiel qu’il va rendre publique la première vidéo de sa naissance et projette les premières minutes du Roi Lion !

Créer un rendez-vous – Si votre but est d’installer une connivence avec votre public sur la durée, il est intéressant de penser à un événement récurrent qui se reproduira à chacune de vos prises de parole. Ainsi vous allez créer une attente chez votre auditoire qui augmentera son attention. Steve Jobs avait installé ce type de rendez-vous en annonçant la fin de sa présentation pour finalement ajouter : « One more thing… ».

Pin It on Pinterest