Comment s'améliorer après s'être planté lors d'une prise de parole

Comment s’améliorer après s’être planté lors d’une prise de parole ?

Urgence Zepresenters, bonjour ! Vous voulez vous améliorer après avoir planté une présentation ? Eh bien vous êtes au bon endroit !

Asseyez-vous et dites nous tout. Que s’est-il passé ?
Vous n’avez pas obtenu les réactions que vous espériez ?
Personne n’a compris ?
Personne ne vous a écouté ?

Effectivement, vous avez bel et bien les symptômes d’une super idée mal présentée. Mais pas d’inquiétude, ce n’est pas incurable et ce n’est pas grave du tout !

La prise de parole en public, c’est comme l’équitation : si on tombe, il faut remonter tout de suite !

Première étape : examen.

On s’occupe de savoir POURQUOI ça n’a pas marché ?

Comment vous vous sentiez juste avant, aviez-vous répéter, étiez-vous au clair sur vos idées ?

Deuxième étape : ordonnance.

On vous donne tout ce dont vous avez besoin pour les prochaines fois.

(ps – L’ordonnance est valable à vie.)
(ps 2 – Vous n’aurez pas besoin de cours d’équitation)

Quel est l’objectif de ma prise de parole ?

(A se poser avant de préparer sa prise de parole).

Il n’est pas rare qu’on détecte chez nos patients un syndrôme nommé : le syndrôme du bon élève.

Durant votre scolarité, vous avez récité vos poèmes par cœur et vous avez su sur le bout des doigts vos repères du Brevet. Pourquoi ? Parce que vous alliez avoir une note ! Et ça persiste ! (D’ailleurs, dans cet article, on vous prouve qu’être un mauvais élève, c’est bien !)

Sauf qu’en entreprise, quand vous prenez la parole, vous avez probablement envie d’obtenir quelque chose de plus concret : une promotion, du budget pour un projet ou encore des avantages pour les salariés. Alors voici comment prendre votre traitement :

Première étape : définir mon objectif.
Vous n’êtes pas venu pour réciter la Cigale et la Fourmi, ni pour leur rappeler que le traité de Maastricht à été signé en 1992, on est d’accord ? Bien.

Alors demandez-vous, concrètement pourquoi je prends la parole ?

Être au clair sur cet objectif va vous dessiner un point de repère à suivre tout au long de votre présentation et qui guidera vos propos. Et vous évitez du stress supplémentaire !

Deuxième étape : savoir ce qu’on attend de moi.
Soyons honnête, ceux qui seront face à vous ne s’intéressent pas à l’idée que vous venez présenter. (un peu d’eau pour faire passer la pilule ?) Ils veulent savoir ce qu’elle va changer pour eux !

Que vous soyez à l’initiative de cette prise de parole ou non, ceux qui vous écoutent attendent quelque chose.

Être au clair sur leur(s) attente(s) vous permettra de savoir concrètement si votre présentation à eu l’effet escompté !

Troisième étape : savoir ce que j’attends de mon public.
Vous savez pourquoi vous prenez la parole et vous êtes au clair sur ce que va attendre votre public.

Et vous ? Souvenons-nous que ce sont les émotions qui guident nos actes. Alors vous avez tout intérêt à faire ressentir des choses à votre public si vous voulez le mettre en mouvement.

Que voulez-vous qu’il ressente ? Pense ? Fasse ? Retienne ?

Vous pourrez ainsi jauger l’impact de votre présentation en fonction de ce qu’exprime votre public !

C’est quoi l’idée ?

(A se poser avant d’expliquer quoique ce soit).

Albert Einstein a dit : si vous n’êtes pas capable d’expliquer quelque chose simplement, c’est que vous ne l’avez pas suffisamment comprise.

Ça vaut pour vos idées ! Si vous n’êtes pas clair sur ce que vous êtes venus raconter, on vous le dit, ça ne le sera pour personne. Donc voici 3 conseils pour prendre votre traitement :

Clarifier :
Votre idée est géniale et vous avez certainement envie d’en parler toute la journée. Néanmoins, il est peu probable que vous public ait tout ce temps devant eux pour vous écouter alors, soyez clair sur ce que vous allez leur raconter.

Vous êtes capable de raconter clairement votre idée en 1 minute comme en 10 ? BRAVO !
Vous n’y parvenez pas sans partir dans tous les sens, reprenez un comprimé “c’est quoi l’idée ?”

Simplifier :
Vous êtes très certainement expert dans votre domaine et vous en savez surement énormément ! Mais en face de vous, ce n’est pas systématiquement le cas. Si vous voulez éviter qu’on vous regarde avec la sensation d’avaler un comprimé de travers, simplifiez !

Utilisez votre maman, votre petit-frère ou un de vos collègues qui ne connaît pas votre sujet et testez votre présentation. Ils ont tout compris ? BINGO ! Sinon, recommencez !

Impacter :
Vous avez défini des attentes, vous voulez que votre public réagisse à ce que vous êtes en train de raconter. Et bien, c’est le moment ! Vous êtes au clair sur vos idées et vous savez le raconter simplement, maintenant il s’agit de faire un maximum d’effet !

Par exemple, vous pouvez utiliser des analogies, pour imager votre propos encore plus nettement ! Exactement comme cet article, avec l’ordonnance qui vous permettra de ne plus jamais planter une présentation !

 

Pour conclure, vous n’avez rien de grave ! Si vous suivez bien votre traitement, vous saurez parfaitement gérer vos futures prises de parole ! En vous préparant bien, toujours en amont de votre prise de parole, vous saurez être clair sur votre objectif, sur vos idées et les présenter ne sera plus un problème pour vous !

Et d’ailleurs, maintenant que vous savez bien prendre soin de vous, n’hésitez pas à prendre à prendre soin de votre auditoire !

Allez, au plaisir de ne pas vous revoir !

 

ENVIE D'EN SAVOIR PLUS ?

perspective mini guide 2022

Pour découvrir les fondamentaux de la méthode HUBSTORY®, nous vous proposons de télécharger la nouvelle édition de notre Petit guide pour rendre vos idées désirables !

Nos conseils concrets pour vous aider à prendre la parole efficacement en toute circonstance… même en visio !

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT
LE PETIT GUIDE DE SURVIE POUR
RENDRE VOS IDÉES DÉSIRABLES

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.