Home page

Envie d'en savoir plus ?

Téléchargez gratuitement nos 2 petits guides de survie pour des présentations réussies et un leadership épanoui

Menu

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Langues

Comment pouvons-nous vous aider ?

Envie d’échanger sur notre vision, notre méthode, notre offre ? Rien de plus simple, laissez-nous vos coordonnées et discutons-en par téléphone ou autour d’un café !

Contact

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Plus de 150 conseils concrets pour présenter efficacement vos idées

Recevoir chaque jeudi nos conseils par mail

Et si la routine avait du bon ?

Dès que l’on prononce le mot routine, certains d’entre vous sentent déjà un ennui infini leur tomber sur les épaules. Rassurez-vous tout de suite, car nous allons principalement parler de concentration et de performance. Si l’on vous parle de routine et de sport, il y a de fortes chances que vous vous rappeliez de Zidane s’appliquant à mettre « d’abord sa chaussette gauche, puis sa chaussette droite et une gorgée de… » quoi déjà ? Plus sérieusement, la concentration est essentielle pour rester ancré dans le présent de la présentation et ne pas vous laisser déborder par vos émotions.

Pour un sportif, ce n’est pas la routine qui permet d’assurer une performance physique mais l’entrainement et la préparation du match. En revanche, pour atteindre la victoire, la concentration est indispensable pour permettre au sportif de trier ce qu’il doit prendre en compte afin de rester focaliser sur ce qui est important. De même pour l’orateur, ce n’est pas la routine qui vous permettra d’être performant, mais l’attention que vous aurez portée à votre préparation, que ce soit la construction de votre présentation ou votre condition physique et vocale. En revanche, la concentration vous permettra de ne pas perdre le fil et de vous mettre entièrement au service de l’idée que vous êtes venu transmettre.

Lorsque vous parlez en public, il peut se produire n’importe quoi à n’importe quel moment. C’est à la fois ce qui est si excitant et effrayant dans l’exercice. Car même si votre présentation est parfaitement préparée et exécutée, si vous ne réagissez pas à un évènement imprévu, on vous reprochera toujours de ne pas l’avoir pris en compte ou de ne pas avoir su réagir. De l’expression d’un leadership clair et inspirant, vous passerez pour quelqu’un qui refuse l’obstacle et reste dans sa bulle.

C’est bien la différence avec le sport : un orateur ne peut pas être pleinement performant s’il reste dans une bulle protectrice avec son idée et ses notes. Le public doit faire partie de la bulle avec des interactions permanentes pour vérifier l’attention que vous vous portez réciproquement. La concentration prend alors deux formes :

  • Interne : rester concentrer sur les idées clés de votre présentation et sur ce qu’elles représentent pour vous en termes d’implication, d’enjeux et d’émotions.
  • Externe : rester connecter avec le public afin d’accompagner la manière dont il s’approprie l’histoire que vous êtes en train de partager avec lui en termes d’attention et de compréhension.

 

En mettant en place une routine avant de prendre la parole, vous vous accordez le temps nécessaire afin de vous concentrer sur ce qui est réellement important : votre objectif de présence. Sans que cela vire à l’obsession ou à la superstition, vous pouvez intégrer tout ce que vous voulez dans votre routine :

  • Échauffement vocal, pour un meilleur contrôle de votre voix
  • Échauffement physique, pour affirmer une présence forte et sereine
  • Gestion du stress / Méditation, pour plus de sérénité
  • Connexion au présent, pour ne pas vous laisser envahir par les pensées négatives

 

Et puis si vous n’avez pas d’idée… vous pouvez toujours mettre « d’abord la chaussette gauche, puis la chaussette droite… »