Home page

Envie d'en savoir plus ?

Téléchargez gratuitement nos 2 petits guides de survie pour des présentations réussies et un leadership épanoui

Menu

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Comment pouvons-nous vous aider ?

Envie d’échanger sur notre vision, notre méthode, notre offre ? Rien de plus simple, laissez-nous vos coordonnées et discutons-en par téléphone ou autour d’un café !

Contact

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Plus de 150 conseils concrets pour présenter efficacement vos idées

Recevoir chaque jeudi nos conseils par mail

Pour développer une posture efficace, suivez le guide !

Il y a des sujets avec lesquels nous sommes plus à l’aise que d’autres. Par exemple, certains ont une vraie difficulté à dire du bien d’eux-mêmes ou de ce qu’ils ont réussi à accomplir. Il existe en effet un tabou très répandu qui consiste à ne pas se vanter, sous peine d’être considéré comme prétentieux. Il y a pourtant beaucoup de gens qui arrivent très simplement à parler d’eux sans aucune prétention. Et surtout, pour porter vos projets et défendre vos idées, vous n’aurez pas le choix, vous serez bien obligé de vous mettre en avant.

Le problème vient souvent d’un manque de recul vis-à-vis du sujet de votre présentation. Avoir un point de vue ne se limite pas au fait d’avoir un avis. Il est surtout une perception particulière, une manière différente de voir les choses. Et cette capacité à mettre en perspective, à partager une façon de voir ou de penser, fait souvent la force des grands orateurs. Mais la principale difficulté, lorsque l’on parle de soi ou de quelque chose que l’on a créé, est justement que l’on n’a pas de point de vue puisque l’on est soi-même l’observé et l’observateur. Alors comment se mettre en avant sans apparaître prétentieux ? Comment valoriser vos idées sans avoir l’impression d’être suffisant ?

Il y a une attitude toute simple à adopter qui va vous permettre de prendre du recul, que nous appelons le positionnement du guide. Vous allez voir qu’il y a beaucoup d’avantages à adopter ce type de posture. Tout d’abord, le guide n’est pas responsable de l’état ou de la qualité de ce qu’il nous montre. Il en est simplement le premier spectateur et, grâce à ses connaissances, il nous montre le chemin et nous prête le regard qu’il pose sur l’objet de la visite. Et la magie opère : la tapisserie qui paraissait quelconque devient un grand témoin du siècle, et la sculpture que l’on n’aimait pas prend vie dès que l’on en connaît l’histoire. Là est la première responsabilité d’un orateur : nous guider dans un sujet dont il est en général le meilleur expert et nous offrir son point de vue. Lorsqu’il parle, l’orateur n’est plus responsable du sujet en lui-même mais plutôt de son appropriation par ceux qui l’écoutent. Ce type de positionnement permettait à Steve Jobs d’user de tous les superlatifs concernant ses créations sans jamais paraître prétentieux. Il se comportait comme un guide qui vient de découvrir un objet extraordinaire et qui a décidé de le révéler aux autres.

L’analogie du guide est puissante. Profitez de vos vacances pour vous offrir une visite guidée et vous pourrez récupérer une foule de bons conseils pour donner du relief à vos présentations. Les guides passent leur temps à agrémenter leur propos d’anecdotes, de métaphores et de mises en perspective. Le guide traverse les pièces du château, mais il fait toujours attention à nous offrir une image globale de l’œuvre. Visiter la chambre du Roi perd de son sens si l’on n’a pas vu avant l’antichambre et le vestibule.

De la même manière, une présentation n’a plus de sens lorsque l’orateur se contente de commenter ses slides. Son rôle est, au contraire, de développer un propos transversal à l’ensemble de la présentation, les slides n’étant que des étapes à sa démonstration. Lorsque vous prenez la parole pour défendre vos idées, votre rôle n’est pas de valoriser votre idée, ou de montrer que vous avez bien travaillé, mais de guider ceux qui sont venus écouter, de leur offrir votre point de vue et de les inviter à vous suivre.

Pin It on Pinterest