Comment dire à son/sa boss que ses présentations sont nulles ?

Chaque année, c’est la même chose. Votre directeur(rice) vous fait la liste des moments où il/elle souhaite prendre la parole face aux équipes : voeux, stratégie annuelle, point trimestriel, grandes annonces, séminaires… Les occasions ne manquent pas ! Si ces moments sont de formidables opportunités pour rassembler et engager les équipes, vous savez que tout ne se passera pas comme vous pouvez l’espérer. Vous imaginez déjà votre supérieur,  volontaire et enthousiaste, délivrer des présentations trop longues, truffées de slides surchargées ou, pire, de petits GIFs mignons pour faire “moderne”.

Parfois, votre patron reconnaît votre apport et compte sur votre avis. Il est alors facile d’y mettre sa patte et d’influencer les événements. Mais comment faire avancer les choses quand on ne vous demande pas votre avis ? 

 

Le sondage post événement, l’argument barrière.  

 

Cela fonctionne toujours mieux lorsque le retour est fait d’une voix commune. Pour cela, les sondages post-événements peuvent vous aider à faire passer des messages clairs. 

Évidemment on évite le “qu’avez-vous penser de la présentation du CEO ? Bien ou mauvais ?” Un peu plus de délicatesse… Les sondages post évènements sont de formidables outils pour vérifier la satisfaction et l’efficacité des prises de paroles. 

Dressez une liste de questions subtiles qui vous aideront à orienter votre argumentation : 

  • Quel grand message retenez-vous de cet événement ? 
  • Qu’est-ce que cette prise de parole a changé pour vous ?
  • Avez-vous le sentiment d’avoir toutes les cartes en main pour atteindre les objectifs fixés ? 
  • Sur une échelle de 0 à 10 comment évalueriez-vous votre sentiment d’appartenance à l’entreprise ? 
  • Evaluez le temps de présentation : trop court, efficace, trop long … etc

Permettre à vos collaborateurs de répondre de façon anonyme vous assurera des réponses claires et honnêtes qui vous seront d’une plus grande utilité. 

Petit bonus conseil : l’un de nos clients a pris l’habitude de demander au public de noter chaque orateur, sans traitement de faveur ! Cela permet de mettre une “bonne pression” sur l’orateur qui se doit d’arriver prêt face à son audience. Evidemment, cela a un côté très “bon élève”, mais d’un autre côté cela a pour effet de mobiliser les orateurs ! 

 

Faites-le dire par quelqu’un qui est payé pour ça 

Ce n’est pas juste, mais nul n’est prophète en son pays. Quand bien même vous aurez répéter ces choses 100 fois, entendues 1 fois par une personne extérieure a parfois un impact bien plus important. 

Nous jouons souvent ce rôle d’intermédiaire et c’est une étape parfois inévitable pour tisser un nouveau lien de confiance. Vous trouverez dans nos webinaires de quoi affûter votre argumentation.  Et pourquoi pas organiser une conférence ou un webinaire pour vos équipes et votre patron ? Cela permettra de sensibiliser tout le monde et d’amorcer l’envie de changer que vous souhaitez insuffler.

Au-delà de nos webinaires et de nos formations nous proposons des accompagnements “coachings individuels” qui permettent, en tête à tête, de créer un moment privilégié idéal pour échanger sans langue de bois sur ses points forts et ses points faibles. 

 

Soyez exemplaire 

Pour permettre à votre boss d’avoir envie de progresser, vous devez incarner la référence en ce domaine. Commencez par appliquer toutes les bonnes techniques de prises de paroles. Soyez le changement que vous voulez opérer. 

Ne suivez pas le “on fait comme d’habitude” mais préparez des présentations qui ont plus d’impact afin de donner envie de faire comme vous. Il n’est pas toujours facile de se mettre en avant de cette manière. Mais le sujet n’est pas “faites comme moi” mais plutôt “voilà comme j’aime faire”. Il y aura sûrement quelques résistances (“où est mon tableau ?”, “il manque un sommaire”, etc…) Bonne nouvelle ! Vous allez comprendre pourquoi il/elle ne parvient pas à changer sa manière de présenter. 

Vous devez rendre désirable une nouvelle manière de faire. Ainsi, de lui/elle-même votre supérieur(e) vous demandera sûrement de l’accompagner pour générer le même engagement que vous. 

 

En conclusion, il existe plusieurs cas de prise de conscience : 

  • Soit je prends conscience par ce que pense les gens (le sondage) 
  • Soit je prends conscience car j’écoute ceux qui m’entourent 
  • Soit je prends conscience tout seul en regardant les autres

Testez et affinez votre approche jusqu’à trouver l’élément déclencheur. On ne baisse pas les bras ! 2021 est une formidable opportunité de changer les habitudes grâce aux nouveaux formats. 

A propos de Mégane Cajot

Mégane a vécu sa première expérience du Pitch en se prêtant à l'exercice lors de la première édition de VivaTechnology en 2016. Par la suite, ses différentes expériences dans l'écostystème des startups d'EURATECHNOLOGIES, lui ont fait prendre conscience que ce qui l'anime c'est de soutenir et accompagner les porteurs de projets. Après plus d'un an chez PUBLICIS et une expérience internationale pour découvrir le monde, elle est revenue en France avec une forte envie de partager tout son savoir en continuant d'apprendre de ceux qu'elles rencontrent. Déterminée à faire de sa passion son métier, elle rejoint ZEPRESENTERS en 2019. Travaillant en binôme avec les fondateurs Bruno CLEMENT et Sébastien BERNARD, elle a déjà travaillé sur de nombreux projets avec TF1, ADEO ou RABOT DUTILLEUL. Sa mission : vous aider à transfortmer des stratégies complexes en des histoires claires, inspirantes et incarnées. Son motto : Se lancer, c'est déjà un premier pas vers la réussite.