Comment être plus synthétique ?

Comment être plus synthétique ?

Nous savons tous que le spécialiste de l’ameublement nous vient tout droit de Suède !

Cela ne nous empêche pas en France de faire du meublage l’une de nos spécialités quand il s’agit de prendre la parole.

En effet, lorsque nous devons annoncer une nouvelle stratégie, un lancement de produit ou même présenter une idée, nous avons la fâcheuse tendance d’en ajouter, rajouter, surdoser.

Alors arrêtons de tourner autour du pot et apprenons à être plus synthétique !

Pour être synthétique … Stop au syndrome du bon élève !

Si vous nous lisez régulièrement, vous connaissez le syndrome du bon élève (https://www.zepresenters.com/pourquoi-etre-un-mauvais-eleve-est-une-bonne-chose/) qui fait de nous des bons reciteurs de leçons mais pas de bons orateurs inspirants. 

En effet, lorsque nous présentons un projet sur lequel nous travaillons depuis plusieurs jours, semaines, mois, nous avons envie de tout raconter pour justifier l’effort que nous y avons mis. Le problème c’est qu’en face de vous, le public attend que vous soyez clair et précis sur votre intervention car il a peu de temps à vous accorder et surtout il veut savoir rapidement s’il a à y gagner quelque chose de vous écouter. Dans le cas contraire vous allez avoir un public réfractaire qui ne va pas avoir envie d’en savoir plus.

Pour vous aider, vous allez devoir vous poser deux questions fondamentales pour faire de cet exercice de synthétisation, un réflexe quotidien. 

Quelles sont les attentes de mon public ?

Dans un premier temps, demandez vous quelles sont les attentes de mon public?. Effectivement, en fonction de ces attentes, vous n’allez pas mettre en avant les mêmes informations, l’objectif étant de mettre l’accent sur les éléments qui intéressent votre public.

Vous allez voir que cette partie vous permet déjà d’aérer votre discours en enlevant les informations parasites qui ne sont pas utiles (mais qui ne sont pas à jeter car elles peuvent potentiellement intéresser un autre type de public, pour une autre présentation…)  

C’est quoi l’idée ?

Dans un second temps, pour vous aider dans cette quête à la synthétisation, posez vous la question suivante : « c’est quoi l’idée ? »

Cette question est primordiale car elle vient mettre en avant la promesse de changement que vous proposez à votre public. C’est quoi l’idée, c’est le meilleur moyen pour vous de vous recentrer sur l’essentiel, le plus important. 

Prenez donc votre document word ou vos slides, et pour chaque partie (slide) posez vous cette question, l’objectif étant de ne pas ajouter du contenu mais bien au contraire de simplifier au maximum l’idée pour amplifier votre propos.

 

Vous l’aurez compris, prendre la parole c’est avant tout bien connaître son public pour pouvoir répondre à ses attentes en présentant les points qui les intéressent. Puis c’est de faire ressortir les idées clés en mettant votre énergie sur l’essentiel et non tout l’écosystème de votre projet / idée. Si vous respectez bien ces deux questions, vous allez avoir une prise de parole claire, concise et plus inspirante !