Comment s'habiller pour une présentation ?

Comment s’habiller pour une présentation ?

Que celui ou celle qui n’a jamais soupiré devant son placard un matin en se demandant comment il ou elle allait bien pouvoir s’habiller, lève un cintre ! D’après des études menées en 2016, on passerait en moyenne 15 minutes par jour à essayer de trouver une réponse à cette question fatidique. Et s’il n’est déjà pas simple de trouver l’inspiration pour un jour “normal” au boulot, quand il s’agit de se préparer pour un jour de présentation, cela peut vite virer au questionnement quasi-existentiel. Alors oui, éviter ce que l’on appelle le fashion faux-pas c’est important. Mais si on peut éviter la fashion prise de tête au passage, c’est encore mieux. C’est pourquoi cette semaine, pour éviter la migraine, on vous partage les 3 questions vraiment utiles à se poser quand on doit choisir quoi porter pour une présentation. 

 

Est-ce que je suis à l’aise dans ces vêtements ?

Devoir prendre la parole lors d’une présentation, c’est toujours stressant. De l’entretien d’embauche, en passant par la réunion d’équipe, jusqu’à la scène du séminaire d’entreprise devant les 250 autres collègues. Mark Twain disait très justement à ce propos que : “Dans le monde il y a deux types d’orateurs : ceux qui ont le trac et les menteurs”. Alors oui, il existe différents niveaux de stress. D’une personne à une autre et selon la situation, cela s’exprime de manière différente. Mais que l’on parle du petit gargouillis dans le ventre d’appréhension à la tétanie complète, le constat reste sans appel : quand on prend la parole, le stress s’incruste toujours même quand on ne l’a pas invité ! Et le jour J, c’est déjà bien suffisant à gérer ! Mieux vaut donc éviter de se causer tout stress supplémentaire inutile.

Choisissez donc toujours des vêtements dans lesquels vous avez confiance ET qui vous donnent confiance en vous. La chemise que l’on n’a jamais portée et dont on ne connaît pas la résistance à la transpiration ? On oublie. La nouvelle jupe qui à l’air un peu transparente ? On oublie. Ce pantalon moyennement confortable et qui gratte un peu ? On oublie. En résumé tout ce qui n’a pas déjà fait ses preuves une 1ère fois lors d’occasions où les enjeux étaient moins forts : on oublie !

En préférant ainsi le “connu” et le “confortable” et en réalisant un second écrémage en ne gardant que ce qui vous donne confiance en vous, vous vous rendez un double service ! D’une part, vous gagnez du temps de réflexion en évinçant les options “interdites” et d’autre part vous éviterez le jour J des mauvaises surprises inutiles voire gênantes dont vous vous seriez bien passé.

 

Est-ce que ce que j’ai décidé de porter crédibilise mon histoire ?

150 millisecondes, c’est le temps moyen dont le cerveau a besoin pour se faire un premier avis sur quelqu’un qu’il n’a jamais vu. Même si on n’aime pas mettre les gens dans des cases, malheureusement c’est ainsi que le cerveau fonctionne ! Et si cet avis peut (heureusement) changer et être affiné, en attendant, tout ce que la personne fera ou dira sera filtré par cette première impression. C’est certes inévitable, mais il faut bien comprendre que cela devient crucial lorsque l’on a très peu de temps de présentation pour convaincre quelqu’un. 

Pour une présentation, quelles que soient les circonstances, il est donc indispensable de mettre toutes les chances de son côté ! Choisir avec soin sa tenue vestimentaire est donc loin d’être une perte de temps. Selon l’histoire que vous souhaitez raconter, votre tenue est un véritable marqueur de crédibilité. Attention ! Qui dit crédibilité ne veut pas dire que le costume trois-pièces plus le haut de forme doivent impérativement être de sortie. Dites-vous que votre tenue transmet des informations à votre place, alors autant que cela aille dans le sens de ce que vous avez envie de raconter ! Par exemple : Vous êtes directeur de magasin et vous comptez parler des efforts que vos équipes ont fournis pendant la pandémie ? Porter votre uniforme quotidien du magasin peut avoir plus de sens que le plus beau costume de votre placard !

En sommes, demandez-vous toujours quelles sont les informations que votre tenue fait passer pour vous si on ne vous connait pas. Vous verrez, cette simple question facilitera vos arbitrages face au placard et vous permettra aussi de limiter les choix précipités ou mal avisés. 

 

Qu’est ce que l’on peut me reprocher de porter / de ne pas porter ?

Vous avez suivi les deux premières questions et enfin jeté votre dévolu sur une tenue mais le doute subsiste ? “Est-ce que je mets la cravate ou pas ?”, “En talons ou à plat ?”, “Je mets le polo, ou le tee shirt ça passe ?” etc. Et bien le meilleur conseil que l’on puisse vous donner pour mettre fin à ces questionnements c’est : éviter de vous mettre en danger. Il serait effectivement dommage que vos interlocuteurs se focalisent sur un simple détail vestimentaire plutôt que sur votre présentation en elle-même. 

Alors dans le doute, demandez-vous toujours : Peut-on me reprocher d’avoir mis ça ? Ou dans le cas inverse : Peut-on me reprocher de ne pas l’avoir mis ? Ensuite choisissez l’option de sécurité. On l’a déjà dit, pas besoin de vous rajouter une dose supplémentaire de stress le jour J !

 

Vous l’aurez compris, s’il n’est pas nécessaire de s’appeler Anna Wintour pour trouver comment s’habiller pour une présentation, cela ne doit pas pour autant être pris à la légère. Car si l’habit ne fait pas le moine, il est évident que l’on viendra quand même plus facilement vous demander votre avis sur la bible si vous portez une soutane plutôt qu’un jean … De même, choisir les bons vêtements peut être un excellent moyen pour se mettre en condition pour s’atteler à un exercice loin d’être facile. Alors, c’est quoi la prochaine histoire que vous allez raconter avec vos vêtements ?

 

A propos de cecilechuffart

Cécile s'est initiée au storytelling au sein de grandes maisons de luxe. Animée par l'envie de défendre les idées et ceux qui en sont à l'origine, c'est bien de fils (narratifs) en aiguille qu'elle décide de rejoindre ZEPRESENTERS, avec un seul objectif en tête : tisser des histoires fortes pour rendre chaque idée désirable !